Mission Old Brewery: Au coeur de l’itinérance

Par Laura Pelletier B.

Il est 16 heures. Le pavillon Webster de la Mission Old Brewery — un organisme venant en aide aux sans-abri depuis 1889 — est vide, mais pas pour longtemps. Dehors, une file d’individus contourne le bloc. Ils espèrent tous pouvoir entrer bientôt pour souper. À l’aube de l’arrivée de l’été, la Mission se prépare à affronter les canicules et attend patiemment que son projet de clinique médicale se concrétise.

À l’intérieur, tout est prêt. Les fourchettes et les tasses sont bien alignées sur les longues tables de la cafétéria de la Mission Old Brewery. Au cours de l’année 2010-2011, 280 514 repas ont été servis par l’organisme. Cheveux blancs, sourire aux lèvres, Jean s’approche. Cet intervenant travaille pour la Mission depuis 13 ans. «Le matin, on fait sortir le monde du bâtiment, sauf ceux qui font partie des programmes de réinsertion. On sert le souper entre 17 heures et 18 heures, et tout le monde doit être sur son lit vers 21 heures», explique-t-il.

L’organisme regroupe plusieurs bâtiments qui offrent des services d’urgence — ce qui inclut la nourriture et les lits — et d’accompagnement. Deux d’entre eux, les Pavillons Patricia-Mackenzie et Lise Watier, sont réservés aux femmes. «Les deux sexes n’ont pas les mêmes besoins», déclare l’agente des communications de l’organisme, Michelle Llambias Meunier. Elle ajoute que plusieurs femmes qui fréquentent ces établissements ont été victimes de violence conjugale, ce qui pourrait causer des situations délicates si elles étaient mêlées aux hommes.

L’arrivée des temps chauds n’est pas de tout repos pour l’organisme. «Les canicules, c’est aussi difficile que les grands froids pour les sans-abri, mais l’été, on a moins de dons», indique Michelle Llambias Meunier, en traversant un dortoir rempli de lits superposés. Pour solutionner le problème, la Mission installera bientôt de gros bidons d’eau devant ses bâtiments et ouvrira ses portes toute la journée lors de chaleurs intenses.

«Tout commence avec les services d’urgence, mais trouver des solutions durables à l’itinérance, c’est vraiment le chemin à suivre», indique le président et directeur général de l’organisme, Matthew Pearce. La Mission offre donc plusieurs programmes d’accompagnement durant lesquels les individus sont suivis par des conseillers qui les aident à se remettre debout et à trouver un emploi, ce qui a permis à 672 personnes de sortir du cercle de l’itinérance durant l’année 2010-2011.

Au Québec, environ 70% des personnes itinérantes présentent au moins un trouble psychiatrique ou de toxicomanie. Montréal est l’une des seules grandes villes canadiennes à ne pas avoir une clinique de soins psychiatriques pour leur venir en aide. La Mission Old Brewery a voulu intervenir et elle travaille donc sur un projet de clinique médicale qui s’occuperait à la fois des personnes souffrant de maux physiques, mais aussi de problèmes de santé mentale.

Une autre grande cause de l’itinérance au Québec est la crise du logement. Le président et directeur général de la Mission Old Brewery croit qu’il faudrait augmenter l’accès à des logements abordables avec encadrement. Dans les prochains mois, l’organisme ouvrira d’ailleurs une résidence pour accueillir les personnes qui sont dans la rue pour la première fois pour les aider à en sortir rapidement. Cette initiative fait partie d’un projet qui inclut aussi l’ouverture d’un café où les gens pourront venir entre amis, ou rencontrer un conseiller pour les aider.

Puisque 60% de ses revenus proviennent de dons d’individus et de corporations, la Mission Old Brewery mise sur les campagnes et les événements de financement. Celle qui est en cours consiste à amasser les sous noirs avant qu’ils ne soient retirés de la monnaie canadienne. Durant la saison estivale, un tournoi de golf sera organisé, ainsi qu’une soirée «Passion et compassion», un concert donné par Grégory Charles qui financera les deux pavillons pour femmes de la Mission.

Crédit photo: Olivier Lauzon
Cet article a été publié dans l’infolettre Köse du mois d’avril

http://makose.ca/fr/frontend/redactions/465

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s